À l'occasion du Festival d'Annecy, deux séries d'animations françaises illustrant le dynamisme et la diversité du secteur sont au centre des attentions. Dimitri est un charmant petit oiseau qui en France 5 et Molang voit un gros lièvre aussi cher, il est transmis à Canal Plus et à TF1.

Dimitri, un petit oiseau européen sympathisant avec les animaux de la savane africaine. (c) Haut le lundi © Vivement Lundi

Le festival du film d'animation vient de commencer à Annecy. Je profite de cette occasion pour vous présenter deux petites créatures fabriquées en France. Deux petits animaux sont très différents et très chers. Le premier est Molang, personnage kawaii. Un phénomène important est "kawaii". C'est un mot qui signifie "doux" en japonais et dont le meilleur ambassadeur s'appelle … Hello Kitty! Vous le savez forcément, car il est rejeté dans les dérivés d'autant plus soif. Molang est un petit cousin éloigné de ce Hello Kitty. C'est un lapin rond qui rit beaucoup.

Molang gros lapin

Vous n'avez pas compris? C'est normal! Molang et son petit ami Piu Piu parlent leur langue … mais nous comprenons toujours bien ce qui se passe! Une histoire particulièrement intéressante à propos de ce lapin. Roch Lenner, responsable du studio d'animation français, se rendait en Corée du Sud il y a quatre ans lorsqu'il est tombé sur une émoticône représentant ce lapin. Seul un émoticône conçu pour être utilisé dans les conversations SMS et sur les réseaux sociaux. Il décide d'acheter les droits et de les transformer en un dessin animé. Et voici une carte impressionnante: Molang, diffusée sur TF1 et Canal Plus, exporte maintenant dans près de 200 pays.. Le fait qu'il ne soit pas nécessaire de traduire le dialogue, précisément, facilite l'exportation! Molang est la poule aux œufs d'or du studio Millimages. Bon succès pour une série entièrement conçue et fabriquée en France.

Dimitri petit oiseau

Une autre petite bête est un oiseau nommé Dimitri. Je l'aime Dimitri est un nœud qui s'est perdu en Afrique lors de la migration. Il est le personnage principal d'un autre dessin animé diffusé en France 5 et tourné à Rennes, dans le studio "Vivement Lundi". L’univers est complètement différent depuis Molang en 2D et Dimitri en 3D: il s’agit de figurines en résine animées filmées en image par image (le stop motion).

Dans un bel environnement africain, Dimitri apprend à confronter ses peurs face à un inconnu, rencontrant des animaux de la savane. Il devient un ami de Makeba giraffe. Chaque épisode, très court, parle d’ouverture aux autres et d’un grand souffle de douceur. Et c'est un travail énorme: en moyenne, une journée de tournage avec des chiffres représentant huit secondes d'épisodes est nécessaire. Regardez, même si vous avez plus de quatre ans sur la plateforme zouzous.fr, vous tomberez amoureux de Dimitri.

Alors pourquoi parlez-vous de ces deux créatures? Parce que Molang et Dimitri sont deux formats similaires destinés au même public, ils sont cependant très différents: ils imitent la grande diversité de l’animation de notre pays et son dynamisme. L’animation française est un secteur qui fonctionne bien. Si j'ose, je ferais pousser un cochon, mais cela ferait trop d'animaux. Le savoir et le talent sont au rendez-vous et le Festival d’Annecy vous offre une excellente occasion de le mettre en valeur.